avenir des RH

Nos conseils pour bien commencer un nouveau job en temps de confinement

La première bonne nouvelle c’est que vous allez faire des économies sur les tickets de bus. La deuxième bonne nouvelle c’est que vous n’aurez pas besoin de repasser vos chemises ou chemisiers le dimanche soir. En revanche, la mauvaise c’est que vous allez peut-être devoir attendre quelques mois avant de prendre un café avec vos “nouveaux” collègues et que vous n’aurez plus l’excuse de la panne d’oreiller ou de la rame de métro en arrêt sur les voies…

Eh oui, lundi vous commencez un nouveau job en “télétravail forcé”, confinement oblige. Un premier jour qui d’habitude sert à rencontrer ses nouveaux collègues et à s’approprier un nouvel espace de travail. 

Un premier jour qui cette fois-ci commencera et se terminera probablement devant votre écran d’ordinateur assis à la table de la cuisine ou du salon. Le premier jour d’une longue série – même si on espère se tromper – où les contacts humains sont réduits à des visages sur des écrans. Betuned vous donne quelques astuces pour bien commencer ce nouveau job en télétravail, avec le moins de stress possible et avec le sourire ! 

1. Maîtriser l’espace, et le temps qui passe

Commencer un nouveau job en remote est une expérience qui ajoute au stress habituel. Alors autant mettre toutes les chances de son côté avant de commencer en gérant au mieux 

  • L’espace: si votre logement est assez grand, aménagez-vous un coin-travail indépendant et maintenez votre bureau propre et bien rangé.
  • Le temps : En télétravail – surtout en hiver- les heures s’allongent à n’en plus finir mais au bout du compte qu’avez-vous vraiment accompli dans la journée?  Mettez du rythme à vos journées en planifiant les tâches à accomplir le lendemain, le soir avant de « fermer boutique”.

L’erreur fatale: Commencer ses journées en répondant à ses emails depuis son lit ou la table basse du salon. Probabilité de mal de dos, improductivité, et tasse de café renversée sur le clavier: 99,9%

Notre conseil: Essayez le Timeboxing. Prenez 15 minutes le dimanche après-midi pour planifier votre semaine en allouant à la réalisation des différentes tâches des jours à venir un horaire et une durée volontairement limitée dans votre agenda. Par exemple :

Mardi – 9h → 10h: Conf call avec Bill du service IT

10h → 11h: Zoom meeting avec Jeff et Elon sur projet Bêta

11h → 11h30: Méditation guidée 

2. Virtuellement réel ou réellement virtuel ? 

Le télétravail efface tout le côté social des relations qui passe dans un sourire, un regard ou une intonation et donne du fil à retordre à celui qui veut tisser des liens avec ses nouveaux collègues. 

Il ne faut pas s’enfermer dans un monde virtuel mais plutôt donner à votre nouveau job des contours concrets en faisant rapidement connaissance avec tout le monde.

  • Obligez-vous à aller vers les autres même sans les connaître. N’ayez pas peur “d’aborder” les membres de votre équipe sur un chat ou une salle de pause virtuelle. 
  • Trouvez l’organigramme et planifiez des rendez-vous en demandant à chacun de vous consacrer quelques minutes pour vous expliquer leur métier. 
  • Préparer vos questions, surtout si vous parlez avec votre N+1 et prenez des notes. Restez courtois et polis, évitez les familiarités. 

L’erreur fatale: Faire son timide par peur de déranger les autres et se rendre compte que votre N+1 a oublié votre prénom. #HomeOfficeFail !Notre conseil: Allumez systématiquement votre webcam quand vous chattez avec un collègue. Souriez et montrez-vous disponibles.

3. Transparent mais en se faisant remarquer ! 

Communiquer à distance c’est savoir forcer le trait, d’aucuns diraient caricaturer pour être certain de faire passer le ou les messages-clés.  Vous devez absolument trouver l’art et la manière de bien communiquer en interne malgré les écrans qui vous séparent de votre équipe : 

  • Communiquer de manière transparente sur votre travail en mettant en avant vos avancées, mais aussi en alertant sur les difficultés que vous rencontrez est une démarche absolument essentielle. 
  • Chacun chez soi ne veut pas dire chacun pour soi. Demandez des feed-backs réguliers à votre N+1 en one-to-one, et soyez à l’initiative de réunions d’équipe informelles entre collègues pour partager sur un projet. 

Soyez proactif dès la première semaine et ne laissez pas filer les opportunités de vous faire “bien voir” ! 

L’erreur fatale: Se forcer à vouloir être drôle ou faire celui qui a tout compris. La distance physique peut jouer en votre défaveur et ternir votre image en quelques secondes lors d’un conf-call.

Notre conseil: Proposez d’animer un fil de discussion ou une salle virtuelle sur une thématique business qui vous tient à cœur pour y partager les bonnes idées, les ressources glanées sur le web et montrer que vous vous intéressez à votre job.

Conclusion

Pas toujours facile de commencer un nouveau job en pyjama sans vrais horaires et sans voir personne. Ne laissez surtout pas la déprime ni le stress vous gagner ; dites-vous que cette situation est temporaire et que très bientôt vous devrez trouver une excuse pour ne pas avoir à écouter Julie vous raconter ses vacances à Nieuport ou Arthur vous narrer ses exploits amoureux du week-end !