the new trends in HR

Comment travailler confiné ? Témoignage #3 : Annick Janssen, DRH chez Marsh

Comment travailler confiné ? Comment garder le lien avec les équipes ?  Interview d’Annick Janssen, DRH chez Marsh, qui nous explique concrètement ce qu’elle a mis en place dans la société pour accompagner les employés dans cette période de confinement.

Comment organiser le télétravail de vos équipes ?

Bonjour, mon nom est Annick Janssen et je suis DRH pour la société Marsh. Je vais vous parler aujourd’hui de la manière dont nous nous organisons dans le contexte de crise que nous connaissons.

 

Comment s’organise Marsh ?

 

Nous avons rapidement pris les devants chez Marsh parce que notre activité c’est la gestion du risque et donc dès les vacances de Carnaval nous avions déjà demandé à nos collègues de travailler de la maison.

Quand ça s’est un petit peu précisé on a mis en place les principes de social distancing, les collègues ont travaillé en shifts pour être le moins possible en contact, avec évidemment les mesures d’hygiène, etc.

Et quand on sentait les mesures de confinement arriver, on a imposé à tout le monde de travailler en téléworking. Donc aujourd’hui, à part les personnes qui s’occupent du courrier et la réception tout le monde travaille en téléworking.

Nous avions malheureusement eu l’expérience des attentats terroristes il y a 4 ans et donc tout le monde est équipé de laptops, etc. pour pouvoir continuer à travailler sans interruption.

 

Mettre en place le Smart Working

 

Plutôt que « téléworking » on parle de « Smart Working » donc dans Smart Working il y a « smart », il n’y a pas que « working ». Et donc on a vraiment rapidement insisté sur la flexibilité dont tous nos collègues pouvaient faire preuve et donc il est clair que moi j’ai deux adolescentes, c’est plus facile à coordonner que certains collègues qui ont des petits bouts qui courent partout dans la maison et dont il faut s’occuper donc on a vraiment fort insisté dès le début qu’on ne voulait pas un 9 to 5, qu’on savait que c’était pas facile, qu’il fallait qu’ils fassent des pauses, qu’il fallait s’occuper de leurs enfants, etc.

Et donc ça on a vraiment fort insisté et aussi leur dire qu’ils ne faut pas avoir peur de dire « je prends congé parce que j’en ai besoin ».

On a aussi proposé différentes alternatives, donc on a insisté sur les congés parentaux, sur les crédits temps, sur les part time, etc. et dire qu’au niveau RH on est vraiment à leur disposition pour solutionner leurs problèmes. Et donc ça c’est un motto, on ne veut laisser personne avec des problèmes organisationnels privés donc on trouvera des solutions.

 

 

Donner des conseils à ses employés

 

On a aussi donné des conseils au niveau ergonomie, parce que rester toute la journée dans un environnement qui n’est pas d’office le meilleur au niveau professionnel, ce n’est pas gagné, il ne faut pas que tout le monde commence à avoir des problèmes de dos non plus.

 

 

Garder le contact

 

C’est vraiment important de garder ce contact, et de leur faire prendre conscience que  aujourd’hui, ce qui prime avant toute chose, c’est leur sécurité et leur santé.

Garder le contact c’est primordial, on a envoyé des vidéos aux managers pour bien les aider à ce niveau-là. On fait des coffee corners entre équipe, certains font des aferworks virtuels, etc.

On a lancé aussi un challenge photos. C’est parti d’une bêtise lors d’une vidéoconférence, un ouvrier qui est passé devant la caméra d’un collègue. Donc tous les jours les collègues nous envoient des photos de leur contexte à la maison. Je pense qu’on n’a jamais autant vu les conjoints, les enfants et les intérieurs de nos collègues que depuis cette période.

Mais donc ça permet un peu de dédramatiser aussi un peu l’atmosphère.

 

 

Quels sont les résultats ?

 

L’entreprise tourne à plein régime, tout le monde est focalisé et quand ça reprendra on va vraiment pouvoir être prêts, parce que nos clients vont avoir besoin de nous. On sait très bien qu’après il faudra que tout le monde se serre les coudes pour pouvoir soutenir l’économie et soutenir tout le monde et c’est ce qu’on devra faire.

En fait ce qui est important, c’est de préparer vraiment tout le monde à l’après.

 

 

Comment préparer l’après ?

 

Malgré tout l’activité va diminuer, c’est le moment de se concentrer sur des choses qu’on n’avait pas le temps de faire et notamment la formation de nos collègues. Donc pour le moment il y a beaucoup d’initiatives en termes de formations qui sont prises.

Je pense que c’est quand même une fameuse opportunité aussi pour les entreprises d’accentuer encore le Smart Working et de repenser les choses différemment.

 

Merci Annick pour ton témoignage !