avenir des RH

Mon entreprise face au covid #2 Géraldine Valentini – Chief HR Officer d’Isabel Group

Dans ce deuxième volet de la série « Mon entreprise face au covid », Géraldine Valentini revient sur la gestion de son entreprise face à la crise du COVID-19.

Qui êtes-vous ?

Mon nom est Géraldine Valentini, je travaille chez Isabel depuis juillet 2018 en qualité de chief HR officer. Isabel group est la plus grande fintech de Belgique et un acteur incontournable dans ce marché depuis 1995

Aujourd’hui, nous opérons sur différents marchés avec un large portefeuille de produits qui prennent en charge un large éventail de technologies. Cela offre à nos employés de nombreuses possibilités d’évolution, grâce à nos nombreux projets innovants ainsi qu’à la mobilité interne. Dans tout ce que nous faisons, nous nous efforçons d’établir des relations à long terme avec nos collègues afin que l’entreprise et les collègues exploitent leur full potentiel.

Comment avez-vous géré la crise ?

La crise du covid a été déstabilisante pour l’ensemble d’entre nous. Nous avions des outils digitaux collaboratifs tels teams, slack, etc. et un accès flexible au télétravail mais cela n’a pas été suffisant. Ainsi, il a été nécessaire d’étendre les stand-up meetings quotidiens à toutes les équipes, de proposer des apéros, des séances de méditation ou de yoga virtuels.

Il était également parfois nécessaire de mettre en place un soutien psychologique et également du coaching spécifique concernant le travail en full remote pour nos managers.

Quelles valeurs ont guidé vos comportements ?

Nous avons lancé il y a 3 ans des enquêtes, notamment afin de redéfinir nos nouvelles valeurs. À l’époque, le respect et le bien-être étaient déjà des choses très présentes dans l’entreprise. Ces valeurs étaient hyper importantes pour les collaborateurs. Elles ont donc été un asset pendant la crise parce que plein de gens ont voulu jouer ce rôle.

Nos valeurs sont donc la simplicité pour nos clients, innover, etc. Mais ça on a continué à le faire ! Ce qui est chouette, parce qu’on est dans une société de profils techniques et c’est donc important pour eux, tout en étant coincés à la maison, de pouvoir continuer à délivrer et innover.

Donc je pense que ça a aussi aidé, dans la vie d’équipe, de pouvoir dire : je continue à pouvoir faire de chouettes trucs. Donc le bien-être, le travail d’équipe et l’innovation étaient des valeurs centrales ces 3 dernières années chez Isabel Group et la crise du covid n’a fait que de renforcer ces valeurs chez nous.

« Teamwork starts with trust. It takes guts to challenge, decide and execute. Simplificty is the key to customer delight. Passion and fun are fuel for innovation. »

Comment les collaborateurs ont-ils perçu vos actions ?

Est-ce que les RH ont eu un impact pendant la crise du covid ? En tout cas, est-ce que notre équipe a eu un impact ? Certainement, mais pas uniquement.

Nous avons réalisé plusieurs enquêtes afin de savoir si nos employés étaient contents de la manière dont nous gérions la crise. Nous voulions également comprendre ce qu’ils attendaient et ce dont ils avaient besoin. Cela nous a permis de prendre les meilleures décisions dans l’intérêt de chacun.

Personnellement, j’ai été portée et accompagnée. Notamment par le service marketing, le conseiller en prévention, l’équipe facilities, une équipe qui était en charge de tout ce qui est business continuity. Et toutes ces personnes ont travaillé ensemble.

Cette collaboration entre les équipes a permis de traverser ces moments un peu de déprime à la maison, parce qu’on peut sortir virtuellement de son carcan RH, travailler avec d’autres et réfléchir avec d’autres pour apporter des solutions à tout ce qui s’est présenté pendant la crise du covid. C’était donc chouette de pouvoir continuer à collaborer alors qu’on était coincés à la maison.

La crise a-t-elle influencé votre marque employeur ?

Est-ce que je pense que ça a eu une influence sur la marque employeur d’Isabel ? Aujourd’hui, c’est difficile de le dire.

On a beaucoup recruté mais cette situation m’inquiète. J’aimerais bien voir les chiffres de la rétention, dans la mesure où on a dû accueillir nos nouveaux collaborateurs dans un contexte extrêmement difficile, avec peu d’outils digitaux concernant l’onboarding, qui ne sont pas aujourd’hui développés chez Isabel.

Il y a 30 personnes qui ont commencé durant la crise du covid et donc je pense que ça a été difficile pour elles. On fait vraiment le maximum pour les accueillir au mieux, mais il faut reconnaitre que ce n’est pas dans des conditions aussi optimales qu’avant la crise.

Je pense également que beaucoup d’entre nous souhaitent pouvoir reparticiper à des réunions, rétrospective, IT garage,…en live. Toutefois ceux qui avaient peu recours au télétravail ont pu y gouter et pourront certainement y avoir recours dans le futur.

Au niveau HR et expérience candidat, on peut dire que le passage au full digital a accéléré le process pour le candidat et le manager donc c’est un point fort positif. Il nous reste maintenant à travailler sur l’onboarding de nos collaborateurs full digital dans le futur.

Un grand merci à Géraldine pour votre témoignage et votre partage d’expérience !

Géraldine Valentini, Chief HR Officer chez Isabel Group durant la crise du covid.