avenir des RH

Mon entretien se passe mal, que faire ?

Peu importe le temps passé à préparer un entretien, son bon déroulement ne dépend souvent pas que de nous. Le recruteur semble distrait, une de vos réponses semble ne pas lui avoir plu, vous bredouillez sous le coup du stress, … bref l’entretien se passe mal et vous ne savez pas quoi faire pour corriger ça. Tout n’est peut-être pas perdu pour autant ! Mais comment faut-il réagir lorsque notre entretien se passe mal ?

Que faire lorsqu'un entretien se passe mal ?

Ce job, vous le voulez vraiment ! Après des mois de recherches acharnées, vous recevez enfin une demande d’entretien auprès d’une entreprise qui vous plait. Les bureaux ne se trouvent pas trop loin de chez vous, vous avez entendu que l’ambiance au sein de l’organisation était bonne et le salaire est franchement avantageux. Vous voulez ce poste et vous avez décidé d’épater le recruteur le jour de l’interview ! Vous arrivez confiant le jour J, commencez l’entretien de manière positive mais après quelques minutes, vous avez le sentiment que les choses ne se passent pas aussi bien que vous auriez aimé. Comment peut-on réagir lorsqu’un entretien se passe mal ? Que faire pour changer la donne et montrer au recruteur que vous êtes le candidat idéal ? Pas de panique, passons ensemble en revue quelques scénarios problématiques et les meilleures façons d’y faire face.

Vous n’arrivez pas à gérer votre stress

Que ce soit votre première ou cinquantième fois, passer un entretien d’embauche est toujours une situation stressante. Vous voulez absolument bien faire, vous vous mettez beaucoup de pression parce que le job vous plait vraiment et vous finissez par perdre le contrôle de vos émotions. Vous commencez à avoir chaud, à trembler, à bredouiller, … bref vous perdez complètement vos moyens. Relax, ça arrive à tout le monde ! L’important est de vous reprendre en main et de montrer au recruteur que vous pouvez surmonter votre stress.

Commencez par dédramatiser la situation. Oui, passer un entretien est stressant mais le recruteur en face de vous n’est pas là pour vous piéger. Il est là pour déterminer si vous correspondez à la fonction et à son entreprise. Prenez donc quelques secondes pour respirer et reprendre vos esprits et recentrez-vous sur le moment présent. N’ayez pas peur de lui dire que vous êtes stressé. Après tout, le recruteur est un être humain comme vous et moi. Bien souvent, il comprendra votre situation et essayera de vous rassurer.

Le recruteur semble distrait

Alors que vous êtes en pleine tirade à propos de vos compétences et de votre personnalité hors du commun, le recruteur ne semble plus vraiment porter attention à votre réponse. Il pianote sur son clavier, regarde d’un air distrait par la fenêtre ou pire, il commence carrément à bailler ! Mais qu’avez-vous bien pu faire pour perdre ainsi son attention ?

Tout d’abord, dites-vous que le problème ne vient peut-être pas de vous. Le recruteur est un être humain comme un autre, il a peut-être des soucis privés qui lui encombrent l’esprit, il passe peut-être une mauvaise journée ou c’est peut-être la cinquième interview qu’il donne aujourd’hui. Ce n’est bien sûr pas idéal comme situation, mais dites-vous au moins que vous n’avez rien fait de mal et que ça n’a probablement rien de personnel. Malgré tout, il va falloir tout faire pour recapter son attention ! Mais comment ?

Il existe plusieurs façons d’attirer l’attention de quelqu’un lorsque son entretien se passe mal. Vous pouvez par exemple l’interpeller en le nommant ou en lui posant une question. Gardez à l’esprit qu’un entretien est avant tout un dialogue entre deux personnes. Ce n’est pas un interrogatoire dans lequel vous n’êtes censé faire que répondre aux questions du recruteur. Vous sentez que vous perdez l’attention de votre interlocuteur ? Prenez les devants et posez-lui une question sur l’entreprise ou sur la fonction que vous convoitez. Cela l’obligera à refocaliser son attention sur la discussion en cours.

C’est peut-être également le bon moment de remettre un peu d’entrain dans la discussion. Pour ce faire, penchez-vous vers l’avant lorsque vous répondez et adoptez un ton enthousiaste. Vous pouvez également retrouver les 3 gestes à bannir lors d’un entretien dans cet article.

recruteur distrait pendant entretien qui se passe mal

Vous avez dit quelque chose qui n’a eu l’air de plaire au recruteur

Une de vos réponses n’a apparemment pas satisfait votre interlocuteur ? Pas de panique, tout est rattrapable ! Peut-être n’avez-vous simplement pas compris sa question ? Ou peut-être avez-vous formulé votre réponse de manière maladroite ? Ne laissez pas trainer les choses et demandez-lui de reformuler son propos.

Vous vous rendez malgré tout compte que votre réponse vous semblait correcte ? Il est possible que le recruteur partage simplement une autre opinion que la vôtre. Dans ce cas, faites preuve d’ouverture d’esprit et demandez-lui pourquoi il ne semble pas d’accord avec vous. Cela permettra de lancer une conversation qui vous permettra de justifier votre point de vue ou de reformuler votre réponse. En agissant de la sorte, vous montrez que vous portez attention à ce que pense les autres et que vous êtes enclin à entendre des avis opposés aux vôtres.

Le recruteur n’a pas l’air convaincu sans raison particulière

Vous ne pensez pas avoir dit quelque chose de mal, vous avez l’impression de vous vendre suffisamment bien mais malgré tout le recruteur n’a pas l’air convaincu. Essayez de reprendre les choses en main en faisant un break au milieu de l’entretien. Vous pouvez par exemple dire « Je me permets de vous interrompre car j’ai l’impression que je ne vous convaincs pas ». Effet garanti ! Non seulement le recruteur ne voit probablement pas ça très souvent mais cette action montre également que vous êtes prêts à discuter directement du problème et à trouver une solution.

Le recruteur semble vouloir tester vos limites

L’entretien se déroulait pour le mieux mais soudainement ses questions sont devenues plus directes et tranchantes ? Vous avez l’impression que son ton de voix est devenu un peu plus agressif et qu’il essaie de vous piéger ? Peut-être est-il simplement en train de tester votre savoir-être et vos réactions lorsque vous êtes mis sous pression. Imaginez que vous êtes un recruteur et que vous voulez recruter quelqu’un pour un poste requérant de savoir rester calme dans un environnement complexe ou de résoudre des conflits. Vous faites passer des entretiens mais votre candidat se met à bredouiller dès que l’interview se durcit un peu. Vous ne voudriez pas l’engager n’est-ce pas ?

Si cela vous arrive, essayez de garder votre sang-froid, de prouver votre valeur et de montrer votre désaccord si besoin. Mais attention, il peut aussi arriver que votre interlocuteur se montre plus agressif sans véritable raison. Dans ce cas, demandez-vous si vous voulez vraiment travailler avec ce genre de personne …

entretien qui se passe mal car le recruteur veut tester vos limites

L’entretien touche à sa fin et vous sentez que vous ne vous êtes pas assez vendu

Le recruteur est en train de conclure l’interview et vous demande si vous avez encore des questions ? C’est le moment de vous mettre en avant une dernière fois et de finir en beauté. Si vous sentez que vous n’avez pas été assez complet dans une réponse ou que vous n’avez pas abordé certains aspects qui vous valoriseraient, profitez de ce moment pour rectifier le tir : « En repensant à la question que vous m’avez posée tout à l’heure, j’aimerais rajouter que … ». Vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté et vous laisserez une bonne dernière impression à votre interlocuteur !

L’entretien est terminé mais vous sentez que vous n’en avez pas fait assez

Votre entretien s’est mal passé mais vous ne comptez pas attendre que le recruteur revienne vers vous les bras croisés ? Vous pouvez envoyer un mail au recruteur pour le remercier de vous avoir reçu. C’est une bonne occasion de marquer une dernière fois les esprits et de montrer votre véritable valeur. Ne vous confondez évidemment pas en excuse dans ce mail en expliquant tout ce que vous avez pu faire de travers. Profitez-en plutôt pour ajouter quelques informations que vous n’avez pas eu l’occasion d’aborder lors de l’entretien ou pour suggérer des idées pour l’entreprise. En faisant cela, vous montrez au recruteur que vous êtes capable de vous remettre en question et de réagir de manière pro-active en cas de mauvaise situation.

Enfin, vous avez l’impression d’avoir raté votre entretien et vous souhaitez l’oublier le plus rapidement possible ? Pas si vite ! Tout n’est pas forcément à jeter dans un entretien qui ne s’est pas passé comme prévu. Lorsque vous sortez d’une interview, prenez le temps de mettre à plat votre ressenti. Prenez l’habitude de noter ce qui a bien/mal fonctionné durant l’entretien, les questions qui vous ont posé problème et demandez-vous ce que vous auriez changé si vous deviez passer une deuxième fois la même interview. En faisant cela, vous allez pouvoir repérer vos points faibles et vos points forts et travailler dessus.

N’hésitez aussi jamais à demander du feedback ou des conseils aux personnes qui vous ont rencontré. Ce n’est certes pas agréable d’entendre ce qui n’a pas été, mais c’est une étape importante pour pouvoir évoluer.

Comment réagir lorsque l'entretien se passe mal. Homme attendant devant son téléphone.

Il est malheureusement impossible de contrôler le bon déroulement de ses entretiens. Ce que l’on peut par contre contrôler, ce sont nos réactions face aux difficultés et aux imprévus. Grâce à ces quelques conseils, vous êtes maintenant prêt à retomber sur vos pattes quel que soit le problème ! Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter beaucoup de succès dans votre recherche d’emploi !