avenir des RH

Partir à la chasse sans perdre sa place : comment chercher un job quand on est encore en poste ?

La fin de votre contrat est proche ? Ou vous avez tout simplement envie d’aller voir ailleurs ? Quelle que soit la raison pour laquelle vous vous mettez en quête d’un nouvel emploi tout en étant encore en poste, un peu de stratégie et d’organisation vous seront nécessaires pendant cette période qui peut être stressante. 

Certains se sentent comme des traîtres agissant dans l’ombre, d’autres comme des agents secrets ou des superhéros en mission spéciale, c’est au choix. Afin de maximiser vos recherches et d’être discret tout en restant pro dans votre boite actuelle, voici quelques conseils efficaces.

Posez-vous les bonnes questions 

C’est la moindre des choses. Prendre le temps, seul, puis peut-être avec un bon ami, de se poser les bonnes questions et surtout d’y répondre en étant le plus honnête possible avec soi-même.

  • Pourquoi ai-je envie de changer de poste ?
  • Ai-je envie de nouveaux challenges ?
  • Suis-je mal dans mon boulot au point de vouloir le quitter ?
  • Le problème vient-il vraiment du travail lui-même ou me suivra-t-il ailleurs ?
  • Suis-je prêt à affronter une « double vie », soit à mener de front travail et recherche d’emploi ?

Une fois que vous aurez cerné vos motivations et que serez assuré de vouloir changer de travail pour les bonnes raisons, lancez-vous. Et rappelez-vous : on ne quitte pas son emploi avant d’avoir signé son nouveau contrat !

Partir, vraiment ? 

Bon, ok, votre poste actuel ne vous plaît plus, vous sentez que vous avez fait le tour de la question. Les membres de votre équipe, n’en parlons même pas ; vous ne vous imaginez pas « supporter » Michel, Dominique ou Sophie une année de plus. 

Bon… ok. Mais au-delà des frustrations du quotidien, avant de claquer la porte définitivement, demandez-vous si certains changements pourraient améliorer les choses. Le travail à distance ou quelques jours de télétravail amélioreraient-ils vos perspectives ? Pourriez-vous changer de service ? Que pouvez-vous faire pour rendre votre situation professionnelle actuelle plus agréable et plus gratifiante ? Pourquoi ne pas en parler à votre boss pour en avoir le cœur net ? 

N’en parlez à personne

Il n’est jamais judicieux de mentir à son boss, mais cela peut être un mal nécessaire si vous voulez conserver votre emploi actuel. Certaines entreprises ont pour politique de licencier les personnes qui recherchent activement un nouvel emploi. Renseignez-vous et gardez donc votre recherche d’emploi confidentielle. Mettez-vous à l’abri du lapsus inopportun d’un collègue sympathique qui viendrait ruiner votre réputation pendant l’apéro du jeudi ! 

Organisez-vous

Une recherche d’emploi, c’est un emploi à temps plein. Préparez un petit planning d’heures sup’ (matinées et soirées) et de weekends pour faire vos recherches, rédiger votre CV et vos lettres de motivation, et envoyer vos candidatures. 

Par la suite, pour bien vous y retrouver, pourquoi ne pas créer un tableau récapitulatif avec le suivi des retours positifs, négatifs, et des relances à effectuer ? Cela vous fera gagner du temps. Avec une bonne organisation, vous devriez mener de front sans problème travail et recherche d’emploi.

Maîtrisez le temps

Ne jouez pas avec le feu avec votre agenda pro en inventant de faux rendez-vous client alors que vous allez passer un entretien. De manière générale, évitez d’aller passer un entretien pendant vos heures de travail. Préférez demander un créneau en début de soirée. 

Les recruteurs ont l’habitude et devraient répondre positivement à votre requête. 

Qui plus est, vous n’en paraitrez que plus professionnel et respectueux. C’est toujours un plus ! Si les débuts de soirée sont compliqués pour vous, posez un jour de congé. Tout plutôt que de courir entre midi et deux au bout de la ville, ou pire, de mentir à votre chef pour vous absenter du bureau.

Réseautez ! 

LinkedIn devrait être votre meilleur ami en cette période de recherche, à condition de l’exploiter correctement. Ne commettez pas l’erreur de mettre à jour votre profil professionnel uniquement lorsque vous êtes à la recherche d’un nouveau job, cela alerterait votre boss ou votre service RH.  

Idéalement, vous devriez mettre LinkedIn à jour en permanence ; votre profil doit refléter ce sur quoi vous avez travaillé et votre valeur actuelle sur le marché du travail. Tout d’abord, pensez à désactiver les notifications, afin que les mises à jour de votre profil ne soient pas diffusées sur votre réseau. Ensuite, n’indiquez pas sur votre profil que vous êtes à la recherche d’un nouvel emploi… cela semble aller de soi, mais on ne sait jamais ! Enfin, mettez à jour votre liste de compétences et veillez à ce qu’elle corresponde à ce que vous faites dans votre emploi actuel. Un changement radical dans votre profil en ligne, en particulier s’il ne reflète pas le poste que vous occupez actuellement, peut servir de signal d’alarme.

Réseautez « pour de vrai »

Le réseautage peut être difficile lorsqu’on jongle avec un emploi à temps plein. Votre réseau, ce sont en effet vos collègues, ex-collègues, voire vos clients. Mais il existe des moyens de rester incognito. 

Essayez de planifier des rencontres tôt le matin, en personne ou en utilisant Zoom, par exemple. Ou rencontrez les membres de votre réseau de manière informelle, pour déjeuner, dîner ou prendre un verre afin de parler d’opportunités potentielles.

Vous devriez également faire des recherches pour savoir si des organisations professionnelles ou des entreprises organisent des événements de réseautage ou des salons de l’emploi dans votre région ou votre ville.

Restez pro

Que vous ayez un ras-le-bol ou envie de nouveaux défis, cela vous appartient, et c’est votre droit le plus strict. Toutefois, vous avez tout à gagner à rester professionnel et disponible pour l’entreprise que vous souhaitez quitter. Pendant la phase de recherche d’emploi, tout comme pendant la phase des entretiens, continuez à travailler normalement et à mener à bien vos missions. Ne partez pas en laissant derrière vous un travail à moitié fini ou un client pas complètement satisfait.

De même, quelle que soit la nature de vos relations avec vos collègues et votre patron, quittez-les en bons termes si possible, ou du moins de façon pro et respectueuse. N’oubliez pas que ces gens font désormais partie de votre réseau, et qu’un univers professionnel est souvent plus petit qu’on ne le croit. Vous pourriez les croiser tôt ou tard.

Grosse fiesta

Si vous n’avez pas envie de faire une grosse fête pour dire au revoir à tout le monde, nous vous invitons toutefois à ne faire l’impasse ni sur l’e-mail groupé de remerciement à vos collègues ni sur la tradition du pot de départ. C’est l’occasion de saluer l’équipe et de partir sur une note positive !