avenir des RH

Recruter sur Tik Tok : êtes-vous prêt à relever le « challenge » ?

Recruter sur Tik Tok : êtes-vous prêt à relever le «  challenge »

Pour attirer l’attention du jeune public et augmenter leurs chances de recruter de nouveaux talents, les entreprises se lancent à présent sur Tik Tok.

Si vous n’aviez jusqu’à présent que vaguement entendu parler de ce réseau social qui cartonne auprès des générations Z et Y, vous allez au moins apprendre trois choses en lisant cet article : pourquoi les entreprises se lancent sur Tik Tok, comment faire pour lancer sa première campagne de recrutement et comment vos cinq années de danse contemporaine ou de zumba vont enfin vous servir à quelque chose ! 

Pourquoi les entreprises se lancent sur Tik Tok ?

« Fish where the fishes are. »

Tik Tok, dont l’objectif est de devenir la plus grande plateforme de divertissement du monde, représente un vivier incontournable pour les professionnels du recrutement qui souhaitent séduire la génération Z, si complexe dans son rapport au monde du travail et à l’entreprise. 

Le réseau social représente plus de 800 millions d’utilisateurs dans le monde, dont environ 100 millions en Europe. 41 % des utilisateurs sont  âgés de 16 à 24 ans, et 19 % ont entre 25 et 49 ans. Environ 1 milliard de vidéos y sont visionnées et partagées chaque jour, ce qui en fait un carrefour d’audience très pertinent pour promouvoir sa marque ou son entreprise.

100 millions d’utilisateurs en Europe – 1 milliard de vidéos partagés chaque jour 

En marketing, on dit souvent que la première règle c’est de « pêcher là où sont les poissons »… Le meilleur produit ou service ne se vendra pas si sa promotion n’est pas faite auprès de la bonne cible. C’est sur ce principe que se base le recrutement sur Tik Tok : s’adresser aux jeunes talents là où ils passent du temps, apprendre à les connaître et à communiquer sur la même fréquence qu’eux. Tout dépend donc de votre cible, si vous cherchez des stagiaires, jeunes recrues dans la vente ou la mode ou des profils expérimentés.

Rajeunir sa marque employeur

Pour une entreprise, communiquer sur Tik Tok peut être une formidable caisse de résonance pour sa marque employeur. Parmi les atouts de cette application, son “reach”, c’est-à-dire sa portée, est incroyable, même pour les vidéos professionnelles. En quelques heures, une vidéo peut faire des milliers de vues. Un peu comme au tout début de Facebook, lorsque certaines pages gagnaient des millions de fans en quelques mois seulement. 

Ainsi, Tik Tok peut contribuer à présenter votre marque employeur sous une autre facette, c’est-à-dire avec plus de fantaisie et de « fun ». C’est aussi une manière d’impliquer les équipes métiers au sein de l’entreprise et de les sensibiliser aux défis qui les attendent lorsqu’ils seront en contact avec la jeune génération. 

Seul bémol : vous devez vous assurer qu’au moins une partie de votre cible fréquente Tik Tok. Autrement dit, dans un souci de rentabilité et d’efficacité, sachez faire la part des choses et ne gaspillez pas trop de temps sur cette plateforme si vous cherchez exclusivement à recruter des talents expérimentés… même si certaines vidéos sont assez drôles, par ailleurs

Trois façons simples de communiquer sur Tik Tok 

Comment s’y prendre pour lancer une campagne de recrutement sur Tik Tok sans trahir l’ADN de sa marque employeur ni passer à côté de l’esprit « fun et décalé » de la plateforme ? 

Les vidéos d’entreprise

Simples, directes, efficaces. C’est sans doute la meilleure façon de se familiariser avec Tik Tok et de tester son potentiel pour le recrutement de jeunes talents. Comment faire : créer un profil pour votre entreprise sur Tik Tok et y poster de courtes vidéos décrivant les postes à pourvoir ou mettant en valeur un métier. 

En effet, les utilisateurs de l’application peuvent tomber sur des contenus de comptes qu’ils ne suivent pas dans leur « feed », si l’algorithme le décide. Il vous faudra bien sûr vous inspirer du « style Tik Tok », utiliser les bons hashtags et faire preuve de créativité pour attirer l’attention de votre cible.

La directrice marketing d’une marque de cosmétique (La Rosée)  donne de sa personne pour recruter des stagiaires 

Si nous avons fait allusion à la zumba, c’est que Tik Tok fait la part belle à la musique, à la danse et aux chorégraphies. C’est le moment ou jamais de vous mettre en scène comme l’ont fait les salariés de Walmart en proposant leur #WalmartHolidayShuffle, une chorégraphie originale et rythmée à reproduire en se filmant avec son smartphone. Double objectif atteint pour le géant de la distribution : recruter de nouveaux vendeurs en magasin pour la période de Noël et donner une image positive de l’entreprise.

Restez en rythme ! 

Même pour les marques qui ne font pas rêver, Tik Tok fonctionne sur les cibles jeunes. Ainsi, le réseau de travail temporaire Synergie (5e réseau européen de services RH) a tenté sa chance sur Tik Tok. 

Un directeur d’agence raconte qu’« en sortie de confinement [il a] posté une courte vidéo annonçant [la] recherche de candidats sur six métiers pénuriques. Au total, plus de 360 000 vues, 5 500 likes, 300 commentaires — positifs à 98 % — et dans les deux semaines suivant la publication, un afflux de CV, en même temps qu’une affluence inhabituelle en agence : des profils à la fois qualifiés et en dehors de [leurs] radars habituels. » En plein dans le mille ! 

Dans la même veine, le site de vente en ligne La Redoute a créé le #LaRedouteChallenge en 2020 dans le but de recruter de nouveaux mannequins pour ses vêtements. 

L’appel à candidatures s’est fait via une vidéo à poster sur Tik Tok. Les aspirant(e)s modèles devaient mettre en valeur leur personnalité sous la forme d’une chorégraphie originale en utilisant le fond sonore de leur choix. Les meilleures vidéos ont même été utilisées par la suite pour une campagne de publicité sur les réseaux sociaux. Astucieux, non ?

       Plus de 200 millions de vues pour le #LaRedouteChallenge

Les vidéos sponsorisées

Comme les autres réseaux sociaux, Tik Tok est une plateforme sur laquelle vous pouvez lancer des campagnes payantes. En France, le groupe Système U cherchait désespérément à recruter de jeunes apprentis bouchers pour son réseau de magasins d’alimentation générale. 

Après avoir essayé Instagram et Facebook, l’entreprise s’est tournée vers Tik Tok pour toucher sa cible (le plus souvent des garçons entre 16 et 33 ans). Le service RH a posté une annonce sous forme de publicité en misant sur l’adéquation entre son offre et la moyenne d’âge des utilisateurs. 

En cliquant sur l’annonce, les TikTokeurs étaient renvoyés sur le site Internet où ils pouvaient directement postuler en quelques clics. Résultat : plus de 200 candidatures et 60 embauches dans la foulée.

« Diffuser des offres d’emploi avec des photos, des images, du contenu animé, est plus efficace que de passer par une procédure plus classique de recrutement », Tatiana Mercatante, responsable des Ressources Humaines – Système U.

Faire appel à des influenceurs

Comme sur Instagram et Facebook, les influenceurs sont très présents sur Tik Tok et peuvent se révéler d’une grande utilité. En France, le groupe SNCF (la compagnie d’exploitation des réseaux ferrés) a misé sur les influenceurs pour contrecarrer son image vieillotte et pas très «sexy» auprès des jeunes.

Pas moins de sept influenceurs dont Maddys_Healthy (930,3k d’abonné(e)s) ou OlivierHude (1,2 millions) ont été rémunérés pour produire une série de vidéos et de sketchs tous plus drôles les uns que les autres qui mettent en scène certains métiers méconnus ou mal-aimés. 

Le compte SNCF a enregistré plus d’1,5 million de vues sur son profil à l’occasion de cette campagne qualifiée de vrai succès par les professionnels de la communication. 

« Pour toucher les plus jeunes, il est pertinent de passer par les leaders d’opinion que sont les influenceurs. Ils parlent le même langage que leurs followers, et en associant leur image à la marque, ils permettent à cette dernière d’obtenir un capital sympathie quasi immédiat », avance Thomas Van’t Wout, cofondateur et directeur marketing de Bolt Influence.

Se dévoiler sans se livrer

S’émouvoir, réagir à une vidéo, se filmer en train de pleurer, de rire ou de réveiller son petit ami, dévoiler une partie de son intimité — s’exhiber, diront certains… Pour la génération Z, les réseaux sociaux comme WhatsApp, Facebook, Snapchat ou Signal ne sont pas de simples moyens de communication, ils sont devenus une fin en soi, un endroit où exister. C’est là que se déroulent beaucoup des événements importants de leur vie.

Par effet miroir, il est tout naturel pour un utilisateur de Tik Tok d’y engager la conversation avec son futur employeur au détour d’une vidéo qui résonne avec ses besoins, ses préoccupations, sa manière de voir le monde.

À la seule différence que les entreprises ne peuvent pas être aussi exubérantes ni expressives dans leur communication que le sont les Tik Tokeurs ; ce serait prendre le risque d’écorner leur image et d’endommager la perception de leur marque employeur. Se dévoiler sans se livrer, voilà la règle.

Conclusion

Au-delà de Tik Tok, il est important d’identifier les territoires d’expression digitale de vos futurs collaborateurs et d’y mettre un premier pied, d’être curieux.  À ce titre, Tik Tok fait sûrement figure de « nouvelle frontière», mais il est indispensable d’en comprendre les codes et le fonctionnement comme nous l’avons fait avec Facebook, LinkedIn ou Instagram dans le passé. 

Et même si ces petites vidéos de 20 secondes ne touchent pas votre sensibilité de recruteur dans l’immédiat, il faut vivre avec son temps ! Tout dépend bien entendu de votre public cible.