avenir des RH

T’as voulu voir Vesoul ? Tout quitter pour télétravailler à la campagne ?

Avec la généralisation du télétravail et une pandémie de Covid-19 qui joue les prolongations un peu partout dans le monde, nous sommes nombreux à nous poser cette question : puisque ma maison est mon bureau, et puisque mon entreprise semble être d’accord avec ça, alors pourquoi ne pas déménager dans une ville de province ou carrément à la campagne pour de bon et profiter d’un meilleur cadre de vie ?

Faisant de nous des personnes pressées, pressurisées, stressées, la ville a des inconvénients que ses avantages ne compensent pas toujours. Avec la crise sanitaire, l’exode urbain est une vraie tendance en Belgique. De plus en plus de Bruxellois lorgnent les ardennes ou la mer.

Respirer l’air pur, faire du sport, quitter le stress de la vie citadine… Quelles sont vos véritables motivations pour quitter la ville ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? L’herbe est-elle vraiment plus verte ailleurs ?

Vesoul

Les avantages de la vie à la campagne

La pandémie a prouvé que c’était possible. Quitter la ville, beaucoup y songent et de plus en plus franchissent le pas. Les avantages qui sont le plus souvent cités sont le meilleur cadre de vie, la possibilité de consacrer plus de temps à sa famille ou d’avoir un logement plus spacieux.

Et presque la moitié d’entre nous serions prêts à rogner notre fiche de paie, si l’on en croit une récente étude menée en Europe.

« 46 % des Belges déclarent qu’ils seraient susceptibles d’envisager de quitter leur habitation en ville vers une zone rurale s’ils pouvaient continuer de remplir leur rôle avec flexibilité, ou encore 52 % des Français seraient prêts à accepter une baisse de salaire en échange d’un poste entièrement réalisable à distance. »

À cela s’ajoutent des motivations en faveur de l’environnement, comme générer moins de CO2 parce que l’on se déplace moins en voiture ou que l’on va moins au supermarché.

Les entreprises accompagnent le mouvement

Un nouveau modèle de travail est en train de voir le jour. Alliant autonomie et souplesse organisationnelle, la plupart des entreprises accompagnent ce mouvement vers plus de télétravail. D’abord par nécessité, puis en s’apercevant qu’il y a des avantages incontestables à la situation.

Comme le disent les Anglo-saxons avec pragmatisme : « anywhere, anytime, any device ». Donner aux collaborateurs la possibilité de travailler depuis n’importe quel endroit. Et tant qu’ils atteignent leurs objectifs et que l’on peut les contacter, peu importe qu’ils soient au bureau ou sur leur canapé.

Sans parler d’eldorado, les campagnes et les villes moyennes deviennent de nouveaux viviers d’emplois potentiels pour les entreprises qui peuvent séduire des candidats inaccessibles jusqu’alors.

Aux États-Unis déjà, 36 % des offres d’emploi des métiers du tertiaire proposent deux lieux de travail possibles : le siège social ou une ville de taille plus modeste située en milieu rural.

En France, le portail d’information House of Cadres accompagne cette tendance et propose des conseils sur la relocalisation professionnelle en télétravail total ainsi que la mise en relation des entreprises qui promeuvent ce mode de travail avec les néoruraux connectés.

Alors oui, le télétravail à la campagne est possible, mais est-ce la solution qui vous convient ?

Quelles sont vos vraies motivations ?

Avant de faire vos valises, vous devez absolument examiner les raisons profondes qui motivent vraiment votre choix. Autrement dit, le « pourquoi » de ce désir de quitter la ville est plus important que le « comment ».

Si votre métier vous plaît et que vous êtes attiré.e par un mode de vie plus tranquille, par la nature et que vous souhaitez équilibrer vie professionnelle et vie privée, alors très bien.

Mais attention ! Un job qui ne vous plaît pas du tout ou une situation de quasi burn-out ne trouveront sans doute pas leur solution dans le fait de tout plaquer pour aller vous perdre dans un petit hameau. C’est comme changer de coiffure après une rupture amoureuse : ça passe le temps, mais on ne sèche pas ses larmes pour autant !

Alors, prenez le temps de vous poser les bonnes questions.

Qu’ai-je à perdre, qu’ai-je à gagner ?

Si vous n’arrivez pas à vous faire une idée précise de ce que représente un tel changement, essayez de lister les avantages et les inconvénients pour mieux trancher ensuite.

Préférez-vous pouvoir commander des sushis à 23 h 45 le dimanche soir ou admirer la beauté d’un ciel étoilé un soir d’été ? Le fait de moins voir vos amis vous créera-t-il un manque ? Si oui, quels sont les moyens à mettre en œuvre pour garder le lien avec votre cercle social ?

Conclusion : essayez pour voir

Avant de tout quitter, pourquoi ne pas essayer le télétravail total pour être sûr.e que cela vous plaise ? Dans certaines entreprises, il est même possible de tester le télétravail pendant un ou deux mois ou d’en augmenter la fréquence progressivement. Ça ne coûte rien de demander !

Et puis, il y a campagne et campagne. Certaines villes de taille moyenne ou des hameaux en périphérie des agglomérations offrent un cadre de vie très agréable, tout en proposant une vie culturelle, associative ou nocturne de qualité. Pourquoi ne pas s’y exiler le temps d’un week-end ou d’une période de confinement en louant une petite maison, juste pour voir si cela vous plaît ?