the new trends in HR

Un nouveau job durant le confinement : oui, c’est possible !

Le confinement et un nouveau job ? Pourquoi pas ? Et si je trouvais enfin le job qui me correspond vraiment ? Un challenge qui me motive, des valeurs et une culture d’entreprise qui me correspondent, des collègues que j’apprécie … Avouez, on en rêve tous !

 

Laura, 34 ans, vient de décrocher un nouveau job durant la période de confinement. Laura a ce qu’on appelle un profil atypique. Beaucoup voyagé un peu partout dans le monde, des expériences incroyables, une créativité à revendre, quelques jobs plus alimentaires pour vivre de sa passion … Et un jour, l’envie de mettre toutes ses compétences au service d’un job plus challengeant sur le long terme. Pour Betuned, elle a accepté de témoigner sur son expérience et de nous donner ses conseils!

 

 

 

 

« Certains ont vécu le confinement comme une épreuve compliquée et éprouvante. Pour ma part, cela m’a permis de mettre en place la structure dont j’avais besoin pour avancer. »

La recherche d’emploi… on est tous passé par là et soyons honnête, c’est un job à temps plein!

Le confinement a permis à certains de prendre le temps de chercher un nouveau job sans avoir à supporter le rythme infernal du quotidien.

 

Step 1 : Osez demander des conseils !

 

On actualise son CV. Pour le coup, tout le monde a le temps de vous aider et de vous conseiller. On hésite donc pas à demander de l’aide, des conseils à ses amis, anciens collègues ou des personnes exerçant le job que vous visez.

Voilà la première chose qui a changé pour moi durant le confinement: oser demander ! J’ai demandé des avis et cela m’a été très utile dans ma recherche. Cela m’a également donné confiance, rassurée très fort. Que du positif!

 

Step 2 : On cherche le job qui nous convient vraiment ! 

 

Trouver le job qui nous convient demande du temps et des recherches. On parcourt toutes les plateformes de recrutement – offres en tous genres. On scanne les annonces et on retient uniquement celles qui nous intéressent vraiment! Fini de se « contenter » d’un job que l’on aime à peu près. Pourquoi ne pas se donner la chance d’enfin trouver le job qui nous convient vraiment ? Les challenges qui me donnent envie de me dépasser. La culture d’entreprise dans laquelle je m’épanouis. Les collègues qui me donnent envie de prendre un verre avec eux !

 

Step 3: On se met des objectifs atteignables. Et on les atteint 🙂 

 

Après avoir sélectionné quelques offres supers, on se fixe un objectif relax : 1 à 3 candidatures (bien faites!) par jour pour ne pas être écœuré après la 4ème! Si vous êtes totalement libre et que vous êtes très motivé, augmentez la moyenne mais restez dans des objectifs atteignables. Soyez content de vous le soir venu et rêvez déjà du pot d’accueil qui vous sera réservé dans votre nouvelle boîte! Une attitude positive est nécessaire pour décrocher le job de ses rêves. On se motive et on se met dans un mood tout est possible!

 

Step 4: On active son réseau 

 

On a du temps, on en profite pour reprendre contact avec ses amis, ses connaissances, ses anciens collègues. On réactive son réseau et on passe l’information que l’on est à la recherche d’une nouvelle opportunité professionnelle. On en profite pour mettre son profil Linkedin à jour, demander quelques recommandations à ses anciens boss, lier son cv à son profil…

 

Step 5: On rêve!

 

Le soir, avant de s’endormir, on se projette dans une entreprise – start-up qui nous fait rêver. On imagine l’emploi qui nous convient et nous épanouirait… et on s’y voit déjà!

 

La formule gagnante aura été cette fois-ci mon réseau. “Ah mais justement, j’ai entendu que la soeur de Julien cherchait  quelqu’un d’urgence pour s’occuper du contenu digital du blog de sa boîte …” Mise en contact dans l’heure. CV envoyé l’heure d’après, le tout suivi d’un entretien téléphonique 48h après. 48h + 1h d’interview à distance = une offre reçue, signée et un nouveau départ à la clé !

 

Si nous avons tous nos forces et nos faiblesses lors des étapes d’un processus de recrutement, je pense pouvoir dire que le fait d’avoir pu passer mon entretien par téléphone a été une force. Etre bien, à l’aise dans mon salon, dans un cadre “rassurant” m’a permis d’être beaucoup plus décontractée et naturelle. Je n’ai pas tenté d’être la candidate parfaite mais j’ai pu partager mon parcours atypique avec fierté. Le transformant ainsi en ma force principale.

 

Témoignage de Laura 34 ans, Executive assistant & Digital content Producer

 

Merci Laura ! On te souhaite tout le bonheur du monde dans ton nouveau job !