avenir des RH

Le positif du covid – Rencontre avec Marie Auquier

Rencontre avec Marie Auquier, HR associate chez Monizze. Marie nous témoigne de l’impact positif que la période du Covid a eu sur sa vie professionelle. Merci Marie pour ton partage !

Qui es-tu ?

Je suis Marie Auquier, j’ai 26 ans et actuellement je suis HR Associate chez Monizze depuis presque 1 an, et une grande curieuse.

Qu’est ce que la crise du Covid t’a apporté de positif ?

Le Covid généralement les gens l’associent à du négatif, moi de mon côté c’était excessivement positif.

Premièrement parce que tout s’est arrêté et donc j’ai pu aussi m’arrêter moi, prendre du temps pour moi, réfléchir à ce que je voulais dans ma carrière, dans ma vie personnelle et professionnelle.

Et alors je me suis retrouvé à chercher du boulot, qui pour certain est très stressant, chez moi était vraiment une très chouette aventure où je me suis rendu compte que je n’avais pas les compétences avec les ambitions que j’avais.

Et donc, je me suis inscrite à une formation en cours du soir dans les ressources humaines et actuellement je m’y éclate et j’ai la chance de m’exercer dans ce métier-là chez Monizze depuis presque 1 an.

Peux-tu nous parler de ta formation, de ce que ça t’a apporté ?

Alors, point de vue formation, depuis toujours je suis assez curieuse comme je l’ai dit et j’adore apprendre. Ici, en septembre je me suis lancée dans une formation à l’ICHEC en cours du soir dans les ressources humaines et en faites ça a été excessivement riche sur le plan social j’ai fait des rencontres incroyables de gens, de parcours et d’aventures diverses et alors également j’ai eu la chance d’avoir des enseignants passionnés par leur matière et donc voilà, c’était très riche.

Aurais-tu des conseils à donner ?

Mon conseil, ça peut paraître bateau mais c’est effectivement suivre son cœur, bien s’entourer, poser les bonnes questions, voir aussi comment on est perçu par les autres pour éventuellement avoir des pistes de ce côté-là et je dirais aussi prendre le temps pour soi de réfléchir à ce que l’on veut vraiment, vraiment et le pourquoi, pourquoi.

Je dirais effectivement se renseigner sur ce qui existe ce qui colle avec votre philosophie, et alors, voilà se lancer surtout.