avenir des RH

Pourquoi les visio-conférences sont-elles si fatigantes ?

Vous vous sentez complètement vidé après une journée de télétravail ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul. Si c’était bien sympathique de voir vos collègues en visio-conférences les premières fois, vous vous rendez bien compte après quelques mois de pratique que vous en ressortez beaucoup plus fatigué que d’une réunion physique. C’est ce qu’on appelle la « Zoom fatigue ». Décryptage de ce phénomène dans cet article.

Ça y est, la conférence en ligne est enfin terminée. Elle n’a duré qu’une petite heure et pourtant vous n’en pouviez plus : les yeux qui piquent, le dos raide et un début de migraine qui promet de vous pourrir l’après-midi. Il n’y a rien à faire, malgré le fait que vous vous soyez maintenant habitué au télétravail, votre corps lui ne se fait pas à ces longues réunions digitales. Il vous manque le temps où les meetings se déroulaient dans un lieu physique. Là au moins, vous pouviez décrocher quelques instants pour laisser votre esprit se ressourcer. Mais pourquoi sont-elles si fatigantes ces vidéo-conférences ?

les conférences fatiguent les yeux
Une exposition prolongée à un écran met souvent à mal nos yeux et induit une charge de fatigue plus importante.

Une charge cognitive plus importante

 

Il existe plusieurs réponses à cette question. La première est que la charge cognitive d’un appel est plus importante que celle d’une réunion physique. En effet, lors d’un appel vidéo, nous devons focaliser notre attention sur un seul moyen de communication, contrairement à une interaction en face à face. Pas question de quitter l’écran des yeux sans donner l’impression que l’on ne prête plus attention à ce qu’il se dit. Certains se sentent alors obligés de fixer leur ordinateur afin de montrer une écoute de tout instant.

 

Pourtant, dans la réalité, à quelle fréquence fixez-vous constamment le visage de votre interlocuteur ? Probablement très rarement, tant cela peut mettre mal à l’aise. Lors d’une interaction physique, il est courant de suivre la conversation tout en utilisant notre vision périphérique. On regarde notre collègue, par la fenêtre, le Powerpoint projeté à l’écran, etc. Ce n’est malheureusement pas le cas lors de réunions virtuelles où tout est concentré en un lieu.

 

Nous sommes entourés de distractions

 

Pour d’autres, c’est plutôt l’inverse. Les distractions sont trop nombreuses que pour suivre avec attention ce qu’il se passe à l’écran. « Tiens, un nouveau mail ! » « Oh, une nouvelle notification Facebook ! » « Ah, le voisin est en train de promener son chien. » Toutes les raisons sont bonnes pour ne pas écouter et perdre le fil de la conversation. Et quand on veut revenir dans le moment présent, personne n’est là pour expliquer discrètement ce qui vient d’être dit.

 

Une autre grande source de distraction est le retour caméra que nous apercevons de nous-même sur l’écran. Ce retour nous rend conscient de la façon dont les interlocuteurs nous voient via notre webcam. De ce fait, nous ne focalisons plus uniquement notre attention sur la conférence mais également sur ce que notre image renvoie. Nous perdons donc tout le naturel d’une conversation physique et devons faire un effort de concentration pour suivre les propos de nos interlocuteurs.

 

Les soucis techniques à répétition

 

Images qui se fixent suite à une coupure de réseaux. Problèmes de connexion. Voix qui se chevauchent ou qui sont entrecoupées de grésillements. Audio décalé de quelques secondes par rapport à la vidéo. La liste peut s’allonger indéfiniment … Les petits soucis techniques se multiplient souvent lors des réunions. Ils s’ajoutent alors au stress général et font traîner en longueur ces vidéo-conférences usantes pour tout le monde.

 

La lumière bleue, l’ennemi invisible

 

Ordinateur, smartphone, tablette, … tous nos écrans produisent aujourd’hui de la lumière bleue. Celle-ci est particulièrement fatigante pour nos yeux et accélère les risques de cécité. En effet, de manière générale, nos yeux doivent s’accommoder en permanence au moyen de muscles pour pouvoir avoir une vision nette. Or, ceux-ci sont particulièrement sollicités lorsque nous fixons un écran.  Une exposition prolongée à la lumière bleue de nos écrans provoque une fatigue visuelle accrue qui se manifeste sous la forme de maux de tête, yeux rouges et fatigués, troubles de la vision, sécheresse oculaire, etc.

Comment éviter cette fatigue ?

Cette concentration constante devant nos écrans peut provoquer un sentiment de fatigue intense, des migraines, perte de concentration ou de motivation, irritation des yeux, …. Cependant, quelques conseils simples peuvent vous aider à préserver votre énergie :

 

Évitez d’enchaîner trop de visio-conférences

On l’a vu, les visio-conférences demandent beaucoup d’énergie. Préférez-leur une conversation téléphonique ou un réunion physique lorsque c’est possible.

 

Installez votre post de travail près d’une fenêtre

Fixer son écran pendant des heures peut avoir des effets très néfastes pour vos yeux. Prenez quelques secondes de manière régulière pour regarder au loin dehors, ce qui vous permettra de les laisser un peu se reposer. Mais attention aux distractions !

 

Éviter le multitasking

Répondre à ses mails ou écrire quelques lignes pour la présentation du projet du lendemain tout en écoutant la conférence est une mauvaise idée. En effet, vous allez devoir faire un effort plus intense pour pouvoir vous concentrer sur les deux tâches simultanément. De plus, votre travail sera certainement moins bien effectué car vous ne serez pas focalisé entièrement dessus. Autant alors attendre quelques minutes que la visio-conférence se termine pour s’y mettre correctement non ?

 

Protégez vos yeux de la lumière bleue

Il est aujourd’hui très facile de se procurer des lunettes possédant un filtre anti-lumière bleue. Ces verres – dits de « photoprotection sélective » – permettent de prévenir les effets néfastes de la lumière bleue en empêchant celle-ci d’atteindre la rétine. Il existe également des filtres anti-lumière bleue pour les écrans, mais ceux-ci sont encore peu répandus.

 

Occupez-vous, loin de l’ordinateur de préférence, dès que vous ne devez pas travailler.

Vous êtes déjà assis devant votre ordinateur pendant vos heures de travail. Profitez donc de votre temps libre pour prendre l’air et effectuer des activités loin de tout écran.

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter de bonnes vidéo-conférences !

 

Connaissiez-vous ce phénomène de « Zoom fatigue » ? N’hésitez pas à partager vos expériences en commentaires sur nos réseaux sociaux Facebook, Instagram et LinkedIn.